L'Éphémère: " B1 " (...)

Un poème inédit de Bernard Kudlak...

 

Hier au soir le ciel était limpide et la nuit bien installée.

Les étoiles brillaient d'un éclat si particulier au jours

Qui précèdent les pluies.

Ciel écrasant et réconfortant.

 

A terre sous le tas de sable les alytes-petits crapauds accoucheurs

chantaient leur petite chanson de printemps.

 

Une chanson faite d'une seule note sifflée

Et dans l'espace ainsi créé entre le chant étincelant du ciel

S’est installée une sorte de paix comme une pierre.

 

Immense comme le ciel, infinie comme nos rêves

Et fragile comme le chant des crapauds.

J’étais sorti en pensant à vous

 

Ce ne sont pas des idées qui sont venues,

Mais cette lente respiration du monde.

Bernard Kudlak

( Poème inédit...)

Le poème dit par Sandrine Rolando...

Article publié le Lundi 14 Mars 2022...

Charte de  Vivranans smiley...

Merci de votre visite heart ...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog