Frontières : "Les migrants" (...)

Cet article est reposté depuis Stylo Rouge sans colère....

Un poème de  Mod GUY  pour nos "Rencontres Poétiques sans Frontières"...

 

L'enfant a agrippé le maillot de son père
Tout au fond de ses yeux se reflète la mer
Et l'intense terreur de l'immensité noire
La sombre nuit sans fin sans manger et sans boire.

Tout au fond de ses yeux se reflète sa mère
Son sourire éclatant d'avant l'horrible guerre
Un sanglot le secoue au souvenir atroce
De ces hommes venus pour la prendre de force.

Son sourire éclatant d'avant l'horrible guerre
Disparait à jamais, reste l’image amère
De ce temps révolu englouti dans la peur
Au fond de ce bateau, tout au fond du malheur.

Disparait à jamais cette image si chère,
Et restent la terreur, l'impuissante colère
Et aussi cet espoir en une vie meilleure
Dans un pays nouveau qui offre le bonheur.

Et restent la terreur, l'impuissante colère
Les soupirs des mourants, le regard de son père
Les vagues terrifiantes, les odeurs de la mort
Ces cadavres sans vie jetés par dessus bord.

Les soupirs des mourants, le regard de son père
Les sanglots des enfants qui appellent leur mère
Le bruit est terrifiant sous l'immense ciel noir
Mieux vaut risquer la mort que vivre sans espoir.

Les sanglots des enfants qui appellent leurs mères
Retentissent au loin par delà les frontières
Où des rires d'enfants jaillissent sans raison
Sinon la joie d'avoir pour soi une maison

Retentissent au loin par delà les frontières
Les détresses des peuples, aujourd’hui comme hier
La vague de migrants crie de peur et de faim
Implorant les humains de leur tendre la main.

Mod GUY

 ( 🧐 Source:

"Les Migrants" est publié aujourd'hui dans le cadre des "Rencontres Poétiques Sans Frontières"

 

(Photo Alain Montoyo...)

#Frontières

Article publié le Vendredi 20 Janvier 2023...

Charte de  Vivranans smiley...

Merci de votre visite heart ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog